dimanche 17 février 2013

La solitude de la libraire française

Il est temps de partager avec vous la dernière anecdote made in "Valentine la libraire française qui fait des bourdes au travail".

Yay !

*roulement de tambours* *pluie de paillettes* *applaudissements* (merci merci)
Remontons quelques jours en arrière....

Alors que je finis de placer à l'entrée de la librairie des tomes de Cinquante nuances de Grey (qui continuent à se vendre comme des petits pains), deux jeunes font leur apparition : l'un assez stoïque,  l'autre se marrant pour un rien à tout bout de champ. Déstabilisant. Et bien sûr, qui va pour les renseigner ? Bah oui, c'est bibi ! 

- " Bonjour, je peux vous aider ?
- Heu oui, heuuu, t'as-tu ça une section sur la randonnée ?
- Oui, suivez-moi je vais vous montrer !
- Sur la randonnée pédestre !
- Heu, oui oui...
On se retrouve devant le rayon. Celui qui me parle reste toujours aussi sérieux pendant que son copain derrière continue à pouffer, rouge écarlate.
- Vous cherchiez un livre précis ? Un sujet en particulier ?
- Ben sur les sexshops en Gaspésie !
...
...
ALERTE ALERTE LE CERVEAU DE VALENTINE NE RÉPOND PLUS, JE RÉPÈTE  LE CERVEAU DE VALENTINE NE RÉPOND PLUS !

Ainsi, je me suis retrouvée face à cette situation si banale : tenter de répondre à la requête alors que ce que j'ai entendu semble impossible, ou faire répéter. Comment voulez-vous que je fasse répéter SEXSHOPS ? J'ai donc repris, très sereinement :
- Heu, vous me faites marcher là, non ?
- Ah non, pas du tout !!!
Et le copain de rire, de rire.
Alors, oui, je l'avoue, je panique :
- Ne bougez pas, je vais vous chercher une collègue qui s'y connaîtra mieux que moi !

(Et là dans ma tête : "Valentine, tu viens de dire que tu vas chercher une collègue qui s'y connait mieux que toi en SEXSHOP ! Non mais allôôôôô !")

Par chance, je trouve M. sur ma route et la supplie de me sortir de là : "Y'a deux clients qui cherchent un livre mais je comprends rien, tu peux y'aller hein hein ? Je t'en supplie !!!". Je pense qu'elle voit alors le désespoir dans mes yeux car elle accepte sans poser de question. Et moi, je cours me réfugier dans le backstore, en attendant qu'ils partent. 
M., si tu me lis : pardonne moi.
Je reviens cinq minutes après, à peine remise de mes émotions et m'empresse de poser LA question : 
- Alors, qu'est-ce qu'ils voulaient ?"
- Ils cherchaient quelque chose sur les Chic-Chocs.
- Les quoi ?
- Les monts Chic-chocs, en Gaspésie !

Et la lumière fut ! (si vous aussi vous n'en avez jamais entendu parler, vous pouvez cliquer !)

Et oui, entre l'accent, le "j'articule pas", et les Cinquante nuances de Grey, j'ai réussi à confondre Sexshops et Chic-Chocs (prononcez-les à voix haute, vous verrez, je vous jure que ça se ressemble ! Non ? <= la fille qui tente de se rassurer). 
Encore un jour où je suis rentrée moins bête à la maison... et qui a offert à mes collègues un bon fou rire. Valentine, à votre service ! :)

18 commentaires:

  1. tu m'as trop fait rire :)
    encore encore encore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au plaisir de vendre des sourires ;) Des bisous !

      Supprimer
  2. Très drôle! :) Mais rassure-toi, même moi, avec les clients, je ne comprenais pas toujours ce qu'ils désiraient!

    J'imagine que tes collègues ont bien ri hihi! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me sens moins seule en effet quand je vois certaines de mes collègues qui comprennent pas non plus xD le commerce, ce lieu de tous les dangers ! :D

      Supprimer
  3. Bonjour Valentine,
    Je suis sherbrookoise, j'ai trouvé le lien de ton blogue sur CouchSurfing, un de tes amis l'a publié pour d'autres français qui arrivaient à Sherbrooke.
    Bref, je n'ai pu m'empêcher d'aller le lire.
    Ça me fait redécouvrir ma ville avec les yeux d'une française. J'-A-D-O-R-E!
    Surtout tes aventures à la librairie. Je te comprends parfaitement, je suis allée en France pendant 6 mois et j'ai eu quelques scènes cocasses comme les tiennes.

    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jolene !! :)
      je suis ravie de savoir que le blog et les articles vous aient plu !!!
      j'imagine que ça ne doit pas être toujours facile d'être québécois et d'essayer de se faire comprendre en France ;)
      Bonne continuation également !

      Supprimer
  4. ;-)
    Moi, jeudi dernier,dans ma boutique de bentos, j'ai eu droit à :
    "Bonjour, je cherche à acheter des cocotiers?
    -Heuuuu oui, quoi?
    -oui, des jolis cocotiers pour aussi faire de la décoration
    - ... (d'un coup je pense fort à toi, ma Hachi) Ahhhhh des co-QUE-tiers,pour les oeufs?
    -oui, pour manger des oeufs durs

    Sans commentaires.
    Love U.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahahahahah le cocotier !!! je l'ai eu tellement souvent celui là à IKEA !!! xD un de mes préférés !!!
      faudra que tu me racontes comment se passe ce job hein :)
      Je t'embrasse de tout coeur.

      Supprimer
  5. Je ne sais pas si mon premier commentaire est passé alors...je recommence! o/

    Je disais donc que tu étais trooop mignonne <3 Et que j'aurais sans doute pas fait mieux que toi en fait XD

    RépondreSupprimer
  6. faudra surtout se faire un SKYYYYPE <3

    RépondreSupprimer
  7. Je me suis entraînée à dire les deux d'affilé, et je suis catégorique : ça prête trop à confusion hahaa xD
    J'ai rigolé comme une loutre devant mon pc pendant 10 minutes haha :D
    Love love <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de ton soutien alors ^^ hihi
      bisous ma petite loutre !

      Supprimer
  8. anedocte tellement savoureuse qu'on en a rit jusqu'à Salon de provence !!

    RépondreSupprimer

Youpi, un petit mot ! Un merci et des paillettes.
Valentine